Artistes de la table

0

Après les sommeliers, concours dont nous vous avions parlé ici, onze candidats ont tenté de devenir l’un des meilleurs ouvriers de France dans la catégorie « maître d’hôtel, du service et des arts de la table » lors de la finale qui s’est déroulée mercredi et jeudi dernier à l’hôtel Barrière Le Normandy (Deauville).

Ils seront six à recevoir ce titre créé en 1924 et concernant de nombreux métiers (art, artisanat, multimédia, audiovisuel, industrie, métallurgie, etc.) lors d’une cérémonie qui se déroulera à la Sorbonne en mars 2019 : Michaël Bouvier (Auberives-sur-Varèze, 38), Bruno Casassus-Builhé (Auch, 32), Laurent Delarbre (Saint-Médard-en-Jalles, 33), Marc Thomas Fefin (Levallois-Perret, 92), Antoine Petrus (Colombes, 92) – meilleur ouvrier de France sommelier 2011, ce dernier intègre le cercle très fermé des doubles MOF – et Simon Verger (Bordeaux, 33).

Organisé en partenariat avec le Crédit Agricole et Michelin, le concours “Un des meilleurs ouvriers de France” délivre un diplôme d’État classé depuis 2001 au niveau III de la nomenclature des niveaux de formation (soit l’équivalent du BTS, du DUT ou de la fin du premier cycle de l’enseignement supérieur). C’est le seul diplôme délivré par l’Éducation nationale dont les critères d’évaluation sont établis par les professionnels.

Les meilleurs ouvriers de France en chiffres :

Près de 200 lauréats par promotion
Entre 1 800 et 2 000 MOF en activité à ce jour
23 ans : âge minimum des candidats à la date de fin des inscriptions
37 ans : âge moyen des candidats
De 8 à 15 ans de métier : expérience moyenne des candidats
232 : nombre total de métiers représentés dans les 17 groupes
3 ans : temps écoulé entre chaque session

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.